Peanut Scale by Christophe TARDY Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article $1
Qu'est-ce que c'est ?
Auteur
Jacques Delcroix
Date
-
Parties
§1, §2
Mise à jour
19/01/2004


Cacahuètes : qu'est-ce que c'est ?

Le vol libre ne bénéficie plus d'aucun crédit dans la presse spécialisée en vente dans les kiosques. Le directeur d'un de ces journaux m'a écrit que les cacahuètes n'intéressaient personne...puisque les petites annonces proposant des plans de "peanuts" n'éveillaient aucun écho parmi les lecteurs. Encore faut-il savoir de quoi il s'agit!

Je vais essayer de vous expliquer. Ce n'est pas évident. On appelle cacahuète tout ce qui est petit. En fait, il n'en est rien. Un cacahuète, c'est une maquette d'un avion existant ou ayant existé...et une réplique souvent fort réaliste. Je ne peux vous en proposer que des plans ou des images en noir et blanc dans ces colonnes mais soyez assurés que les couleurs en sont fort belles.

Il existe des plans de cacahuètes dans le commerce en Grande Bretagne et aux Etats Unis. On peut s'amuser aussi avec les boites du commerce. Le résultat par ce biais est le plus souvent limité.

Un concours de cacahuètes comporte deux parties, une partie statique (notation de l'appareil par rapport aux documents : plan trois vues et photos en couleur de préférence). Ne faites pas...comme moi qui ai choisi comme premier sujet le Hanriot HD1, biplan à moteur rotatif adopté par les belges durant la première guerre mondiale...nez très court, lest important nécessaire pour le centrage, difficultés de réglage garanties. Choisissez un modèle classique à aile haute et bon fuselage rectangulaire genre Piper J3 ou similaire. Ne cherchez pas à réinventer l'expérience accumulée par certains: elle commence rarement par être positive.

Si vous dessinez votre modèle et le construisez vous même, dites vous bien qu'il n'est pas question de noyau d'aile en polystyrène ou de coffrage et que la lutte contre le poids, surtout à l'arrière est commencée: on travaille dans l'infiniment petit ou bien envergure maximale 33 cm, ou bien, si le fuselage est court, longueur totale n'excédant pas 23 cm.

Dans ces dimensions vous devinez que le nombre de Reynolds n'est pas très élevé: des cordes d'aile de moins de 6 cm ne sont pas rares. Au dessus de 10 g un cacahuète devient un pavé. Plus il est lourd, plus il exige de caoutchouc pour sa propulsion, plus il devra voler vite pour que sa petite aile le porte, plus les dégâts seront sérieux en cas de chocs répétés.

Parti de 15 g, lest de centrage compris, j'en suis arrivé à 2,92 g pour mon modèle le plus léger, le Zippy Sport, qui n'est cependant pas un "recordman" de durée à cause de son tout petit bras de levier...1 minute 44 secondes tout de même alors que mon meilleur "Performer" plus ventru mais aussi plus long a tenu l'air 24 secondes de plus: 2 minutes et 08 secondes. Déclenchez le chrono: cela commence à bien faire! Ces résultats extrêmes sont obtenus avec des moyens limite: abandon du papier japon pour le papier condensateur coloré plus léger mais infiniment plus fragile. Restons-en au papier japon et soyons précis.

Un modèle comme le Pottier 100 construit à 8 g peut déjà très largement dépasser la minute, 20 secondes de mieux même. Pas d'illusion pour la 2ème partie du concours: cela ne vole pas tout seul. Respect impératif d'un centrage sage, moteur élastique monté: 1/3 de la corde d'aile ou parfois plus avant en "tirant sur le manche".