Peanut Scale by Christophe TARDY Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article $2
Qu'est-ce que c'est ?
Auteur
Jacques Delcroix
Date
-
Parties
§1, §2
Mise à jour
19/01/2004


Quelles sont les possibilités de réglage ?

Le pas de l'hélice doit être réglable...au sol. On doit pouvoir modifier l'orientation de l'axe moteur en piqueur et en virage. On doit pouvoir modifier le calage de la profondeur ainsi que l'orientation de la dérive.

Plusieurs écoles...il y a ceux qui font tourner leur modèle à gauche comme les indoor et ceux qui les font tourner à droite...j'en fais partie. En quelques années j'ai construit" un certain nombre" de cacahuètes et mon plan de réglage est le suivant. - Vrillage de construction (ou d'entoilage) des deux ailes négativement en bout d'aile; l'aile gauche est plus vrillée que la droite (exemple 4° négatif à gauche, 2,5° négatif à droite). Ainsi l'aile intérieure au virage, non seulement traîne plus, mais aussi porte plus.

- Par rapport à la corde moyenne de l'aile. le stabilo sera calé à -3,5 voire -4° et la dérive sera orientée comme pour un virage à gauche! (ceci évite de serrer le virage en fin de vol alors qu'il reste peu de tours à dévider et que le couple moteur disparaît progressivement).

- On fait tourner les modèles par le vrillage des ailes différentiel et par l'orientation à droite de l'axe moteur.

Cette méthode m'a donné satisfaction même sur un aile basse: je vous la recommande, plus d'un se félicite de l'avoir adoptée.

Reste la propulsion. L'hélice en plastique existe, elle est lourde - son pas est petit et non réglable. Elle serait valable pour un vol extérieur où il est avantageux de monter vite et haut, ce qui n'est pas le cas de nos modèles de vol d'intérieur. Un vol idéal peut se découper de la façon suivante:
- phase de montée 15%, puissance maximale;
- vol stabilisé 45 à 50%, puissance constante;
- redescente progressive 35 à 40%, Le modèle se pose au dernier tour d'hélice.

Pour adapter le réglage du modèle à la hauteur des salles, le pas réglable est nécessaire. La durée du vol dépend égaiement du moteur élastique utilisé et de la proportion qu'il représente par rapport au poids de la cellulle. Sur un modèle plus lourd, on ne pourra épaissir à l'infini la section de caoutchouc. Plus l'élastique est gros plus il se dévide violemment, moins il encaisse de tours. C'est dans les modèles les plus légers qu'on arrive au rapport le plus favorable. Exemple: un Pottier 100 de 8 g volera 1 mn et 20 secondes avec 2 g de caoutchouc (1/4 du poids de la cellule). Sur mon Pottier de 4,2 g j'utilise un écheveau qui représente presque le 1/3 du poids de la cellule. Comme il s'agit d'écheveaux de plus en plus minces on peut atteindre et dépasser 1600, 1700 tours (A moins de 13 tours par seconde avec une grande hélice à grand pas cela peut donner plus de deux minutes de vol). Ces généralités ne sont pas suffisantes pour aborder la catégorie. Il convient de ne pas rater les quelques rendez-vous annuels. Rien ne vaut le contact direct.

Jacques Delcroix
41 Allée du Coudray
45160 Olivet