Peanut Scale by Christophe TARDY Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §1
Remontage
Source
MRA 469 p.33,38
Auteur
René Jossien
Date
Oct. 1978
Parties
§1, §2
Voir aussi
Cliquer ici
Mise à jour
27/11/2003


mra
Le Saint

(Suite des n°s 439 à 441, 443 à 446, 448, 450, 451, 457 à 460, 466, 467)

Remontage en cours

Supports de remontage

Pour faciliter le remontage des cacahuètes, j'ai d'abord construit un bâti spécial dont l'essentiel était un corps en 25 x 25 (liteau de section carrée) dont la longueur est plus importante que celle du modèle d'une centaine de mm (fig. 32). A l'avant, un appui perpendiculaire collé en bout du corps et dépassant par le haut, pour recevoir la tenue du couple avant de la maquette; forme en U pour permettre de placer le fuselage et son caoutchouc par le haut. Au dos, côté modèle, 2 baguettes 4 x 4 bois dur collées en accord avec les flancs du fuselage et destinées à empêcher la rotation de l'appareil durant le remontage. En arrière, une pièce mobile qui, collée en forme de U, épouse la forme du fuselage à l'endroit de la broche porte caoutchouc et dans les fentes de laquelle se placent les extrémités de la broche. Cette pièce est fixée par 2 vis, vissées dans le corps et dont les fentes permettent le réglage en longueur suivant la distance couple avant - broche de chaque maquette.

Cette solution est idéale pour une maquette donnée, mais oblige à changer de support arrière si le fuselage est plus large que le modèle précédent.

fig 32

Attache moteur plus simple

Le mieux est d'équiper les maquettes cacahuètes d'une broche arrière du moteur caoutchouc en tube alu (diam. 1,5 x 2 (ou diam 1 x 2) qui sera plus lourde que la broche en rotin enduit IZI 2, mais qui facilitera les remontages.

Dans ce cas, nous prévoyons, pour le remontage, un système qui ressemble à celui utilisé en coupe d'hiver ou Wake et qui est une forme en U dont la largeur d'entrée permet le passage de tous les arrières de fuselage de CACAHUETES. On s'apercevra vite qu'en prévoyant une largeur libre de 30 mm, on pourra y loger presque tous les arrières de fuselage (Fig. 33). Le U est donc percé de 2 trous diam. 1,5 environ, dans lequel coulisse soit une CAP diam. 1,4 (pour tube diam. 1,5 x 2), soit une CAP diam. 9/10 (pour tube diam. 1 x 2). On positionne donc l'arrière du fuselage dans le U et on passe la broche en corde à piano à la fois dans les trous du U et au travers du tube alu, attache AR du moteur.

Une amélioration du système consiste à avoir, non pas 2 trous dans le U, mais deux tubes, l'un rigide et fixe, l'autre mobile par un système à ressort qui vient ainsi mieux "emprisonner" le fuselage et réduit la distance entre les 2 flasques du U sur lesquels va se faire "sentir" la traction du moteur utile au bon remontage du moteur après élongation de celui-ci. Ce système à tenue plus rapprochée évite la flexion de la broche CAP, traversant le tube broche, positionné entre les 2 tubes du support. Ce support sera fixé sur une boîte (outillage) assez lourde pour ne pas se déplacer sous la traction, au remontage; ou au bord d'une table, genre camping, qui s'avère bien utile lorsque l'on participe à des concours. Faute de la main d'un ami, vous prévoyez une assise en avant du fuselage afin que durant le remontage, le caoutchouc moteur ne supporte pas le poids de la maquette.

Tube anti explosion

Lorsque l'on fait de la compétition et que l'on veut obtenir le maximum de rendement du moteur caoutchouc, on est appelé à remonter presqu'au maximum, aussi, est-il prudent de prévoir un tube anti-explosion, c'est-à-dire que le remontage se fait pendant qu'un tube alu a 6 x 8 environ, est logé dans le fuselage et va de la broche arrière jusqu'à l'avant du nez. En cas de casse, le caoutchouc bourre dans le tube sans causer de dégâts au fuselage. Le tube alu diam. 6 x 8 est encoché de 2 fentes arrondies qui se logent de part et d'autre du caoutchouc, en appui sur la broche arrière du modèle.

Ce système demande un crochet de remontage plus long que le tube, de manière à permettre, une fois le remontage terminé, de faire glisser le tube anti-explosion sur le crochet et permettre ainsi de détacher le caoutchouc qui est ensuite accroché à l'anneau de l'axe d'hélice. A défaut de tube alu, on peut rouler un tube en balsa 10/10 enroulé de papier kraft, cette association résistant à "l'explosion" (au bris) de l'écheveau.

fig 33