http://peanut.scale.free.fr Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §3
Hélices
Source
MRA 446 p.10,11,25
Auteur
René Jossien
Date
Juin 1977
Parties
§1, §2, §3
Mise à jour
10/09/2003


mra
Le Saint

Réalisation des pales moulées

Voici les différentes phases de fabrication des pales moulées, en supposant qu-e l'on ait la grande hélice plastique pour forme (2 pales sèchent en même temps sur les deux pal'es) ou, à défaut, une bouteille de diamètre convenable.

1°) Découper dans de la planch'e de balsa moy'en 10/10, déjà poncée sur les deux faces, 4 formes identiques, leur dessin rappelant celui de la figure 21. La longueur de la forme est sensiblement égale au rayon de l'hélice à construire, moins 5 à 6 mm. Exemple: pour une hélice de 0 110, longueur 50 mm.

2°) Poncer plus longuement chaque extrémité de pale de manière à amener l'épaisseur à 8/10 environ. Amincir également le pourtour: un p'eu au bord d'attaque, et plus 11 au bord de fuite qui peut être réduit à 4/10. Laisser le pied de pale à 10/10 d'épaisseur.

3°) Tremper ces formes dans de l'eau très chaude durant au moins 10 minutes (l'e temps à l'eau de refroidir). A partir de maintenant, nous ne parlerons plus que de deux formes pour fabriquer une pale, étant entendu que l'on fera deux fois le même travaiJ. pour les deux pales.

4°) Retirer deux formes de l'eau, les essuyer sur les deux faces et passer une légère couche de colle vinylique diluée (50 % colle - 50 % eau) sur les faces des formes venant en contact, l'une sur l'autre. Précision: une forme sera donc encollée dessus et l'autre dessous.

5°) Mettre les 2 formes encollées en contact, sans déport. Chasser l'excédent de colle en serrant avec les doigts, puis présenter cet assemblage sur la pale de l'hélice-moule (ou sur la bouteille, incliné de 20° par rapport à une génératrice).

6°) Prendre du caoutchouc plat (usagé), ou du ruban, ou de la laine (attention. elle laisse une empreinte plus profonde) et enrouler, à spires jointives, sans serrer, mais en s'efforçant de garder le "sandwich" balsa-colle-balsa, bien en contact contre le "moule".

7°) Laisser sécher au moins 24 heures en bénéficiant au maximum de la chaleur solaire ou de celle d'un radiateur. Les formes doivent être parfaitement sèches, avant de démouler, si l'on veut éviter toute déformation.

8°) Démouler. Poncer Je contour de la pale. Poncer l'extrados pour enlever les empreintes de serrage et améliorer la forme du profil: bord d'attaque arrondi et bord de iuite amincI. Poncer éventuellement l'intrados s'il n'est pas bien lisse, ce qui est rare.

9°) Enduire les deux faces. remettre en forme Quand l'enduit ne colle plus. Laisser sécher 12 heures. Démouler, poncer très légèrement et passer une deuxième couche d'enduit (nitrocellulosique). Remettre sur forme. Les pales sont alors terminées et attendent leur liaison sur le moyeu.



Hélice du commerce
fig 21 22

Cône central et assemblage

Tourner le moyeu en balsa dur (à prendre dans de la baguette ronde, serrée dans le mandrin d'une chignole) et lui donner, éventuellement, la forme d'un cône, si le respect de la maquette l'exige. Génèralement un cône de 8 à 10 mm de diam. est bien proportionné pour une hélice de 110 mm de diamètre. La hauteur de ce cône est de même dimension. Poncer et enduire de deux couches d'enduit.

Avant de passer à l'assemblage des pales, tracer avec précision, puis creuser à l'aide de la tranche d'une lime d'horlogerie, à la base du cône, deux saignées obliques, d'inclinaison correcte, afin que l'es pales ainsi positionnées et emboîtées, respectent aux 7/10 du rayon, l'angle d'hélice choisi en fonction du pas relatif. La figure 22 montre un petit chantier qui permet d'assembler facilement et parfaitement les pales d'une hélice. Le cône est enfilé sur une CAP 8/10, piqué'e dans le socle (bien respecter la perpendicularité). Sous le cône, on peut glisser une cale (non représentée sur le dessin). si le cône-moyeu est en retrait par rapport aux B de F des pales.

Deux équerres triangulaires, correctement positionnées par rapport à l'axe, sont collées sur le socle afin de guider la tenue des pales durant leur collage sur le cône. Si ces équerres sont collées au niveau des 70 % du rayon, leur pente correspond à l'angle d'hélice donné précédemment sur le tableau.

Maintenir correctement les pales en appui grâce à des épingles plantées en biais (en dehors des pales, bien sûr). Le collage sera soigné et complètera l'ajustement des pales dans les fentes dU cône. Employer la colle vinylique ou cellulosique. Aprés séchage, vérifier le bon équilibrage de l'hélice, corriger éventuellement par un apport d"enduit sur la pale plus légère. Vérifier si l'axe est bien p0sitionné, corriger éventuellement, et après avoir agrandi le trou central, coller un tube papier collé identique à celui des moyeux de roues, pour permettre la parfaite rotation de l'hélice sur l'axe.

La finition sera assurée par la peinture des pales et du moyeu conique, à la cellulosique, Une hélice construite de cette façon pèse un bon gramme pour un diamètre de 110 mm. Lorsque l'on veut construire une hélice à pas variable, on prévoit des pieds de pale cylindriques qui se règlent en tournant dans un trou percé dans le cône, perpendiculairement à l'axe, .

LE SAINT (à suivre)

  http://peanut.scale.free.fr (c) 2003 Christophe TARDY - ctardy@online.fr