http://peanut.scale.free.fr Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §2
Hélices
Source
MRA 446 p.10,11,25
Auteur
René Jossien
Date
Juin 1977
Parties
§1, §2, §3
Mise à jour
08/09/2003


mra
Le Saint

Tracé type d'une hélice

Avant d'aller plus loin, rappelons le tracé graphique, de l'hélice précédemment choisie, en suivant la figure 19. Cet exemple peut être suivi pour le tracé de bloc d'hélice aux caractéristiques différentes.

fig 19 20

Tracer une horizontale OA tel que OA égale la longueur de la circonférence tracée par le bout des pales (rotation de l'hélice au point fixe) OA = OD = 3,14 x 110 = 345,5 . Du point 0, tracer une verticale OB, per. pendiculaire à OA, tel que OB égale la valeur du pas théorique réel en mm, c'est-àdire OB = Pas théorique = D X Pas relatif = 110 X 1,6 = 176 (à l'échelle du 1/3, ici 58,7 mm). Du point 0 marquer sur l'horizontale OA. le point C, tel que OC = 0,7 OD = 0,7 X 345,5 = 241,85. Tracer la droite CB, elle représente l'inclinaison de la pale à 70% du rayon (l'axe de rotation de l'hélice étant parallèle à OB). Tracer également la droite AB, elle représente l'inclinaison théorique de la pale à l'extrémité (j'écris théorique, car lorsque l'hélice sera entièrement terminée, avec bouts arrondis, il ne restera plus assez de largeur à ce point pour se rendre compte de la pente). Précisons bien, de nouveau, que la pale doit être taillée, intrados et l'extrados jusqu'au bout trapézoïdal du bloc, et qu'ensuite seulement la forme arrondie est donnée; c'est le seul moyen qui permet de mieux contrôler la bonne évolution de la pale.

Du point C, porter sur la droite CB, une longueur CD égale à la largeur choisie de la pale, 20 mm (cela à échelle 1, quelle que soit l'échelle du tracé: donc, sur la figure 19, CD = 20 mm).
Du point D, tracer une droite DE, parallèle à OA, et une verticale OF. Des points C, H et A, tracer les trois verticales CG, HI (H est le point de rencontre de l'oblique AB avec l'horizontale DE) et AE.
Le rectangle CG0F donne la section du bloc ébauche, à 70 % du rayon; c'est sur la pente CD qu'est tracé le profil de la pale d'hélice, comme le montre la figure 19. L'angle d'hélice, en cet endroit, est de 36°.

La hauteur du bloc, à cette portion de pale, est donnée soit par graphique (en relevant la cote), soit par calcul: h = L x sinus(36°) = 20 X 0,588 = 11,76 ; arrondi à 11,8. Le rectangle AEHI donne la section du bloc en bout, qui est donc celle du bloc de débit. La largeur de ce bloc est relevée sur le tracé, ou bien calculée en partant de la largeur l aux 7/10' du rayon: l = L X cosinus 36° = 20 X 0,809 = 16,18
Largeur du bloc = l / 0.7 = 16.18 / 0.7

Les dimensions de débit pour réaliser l'hélice choisie (diam. 110 - pas 1,6 - largeur 20) sont donc 110 mm X 23,1 mm X 11,8 mm. La figure 20 montre les deux vues, de profil et de face, du bloc, avec le dessin final de l'hélice. Rappelons (encore) qu'il faut d'abord tailler les intrados, puis les extrados d'une forme aux angles vifs (celle représentée à gauche de la figure). On se préoccupe seulement ensuite des arrondis marginaux et des réductions en hauteur du moyeu. Les épaisseurs le long de la pale sont environ 3 mm près du moyeu, 2,5 à mi-rayon et 2 à 1.5 au dernier quart, pour une construction balsa. Finition par 2 à 3 couches d'enduit nitro-cellulosique, poncées entre chaque couche. Peinture cellulosique ensuite, si nécessaire à décoration.

Hélice moulée

L'hélice taillée a l'avantage d'avoir les caractéristiques exactes du pas choisi, mais présente une difficulté de construction. Les modélistes moins expérimentés ou moins courageux peuvent néanmoins fabriquer l'eurs hélices en moulant les pales, puis en les assemblant sur un cône balsa. Deux méthodes rapides permettent de mouler les pales.

La plus exacte est de mouler les pales sur une hélice commerciale en matière plastique de grand diamètre. Une hélice de 20 à 24 cm, pas 1,3 à 1,4 donne de bons résultats quant au vrillage de la pale moulée obtenue. Une hélice en bois dur, genre Valentin comme il s'en vendait encore voici quelques années, convient également. Dans ce cas, bien poncer l'extrados des pales, J'enduire parfaitement puis paraffiner avant de s'en servir comme moule à former. Le meilleur endroit de l'extrados, servant à former les pales, est recherché. C'est souvent la zone, comprise entre 15 mm et 80 mm du rayon, qui est la plus conforme, à une évolution proche de la bonne solution (sur hélice diam. 240).

La seconde méthode, si on ne possède pas de grande hélice, est de moul'er les pales sur une bouteille (choisir un diamètre proche de 110 mm) en prenant la précaution durant le séchage, de positionner les pales en oblique comme le montre la figure 21. La bonne inclinaison approche 20° pour obtenir une évolution de la pale sensiblement rapprochée d'un pas de 1,5 à 1,6. La figure 21 représente une pale large pour hélice de diam. 140 mm finie, c'est déjà un "gros morceau" pour un "Cacahuète" ; il faut la prendre plutôt comme un exemple : ici le déport est de 20 mm entre le haut et le bas de la pale, pour une longueur de 65 mm. Réduire, en fonction du diamètre choisi, la longueur, la largeur, ainsi que le déport pour la mise en forme.

  http://peanut.scale.free.fr (c) 2003 Christophe TARDY - ctardy@online.fr