http://peanut.scale.free.fr Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §1
La construction de l'aile
Source
MRA 443 p.14,15
Auteur
René Jossien
Date
Octobre 1976
Parties
§1, §2
Mise à jour
14/11/2002


mra
Le Saint

(voir mra 439-441)

Chantier de cacahuète

LA CONSTRUCTION DE L'AILE

Avant d'aborder la construction de l'aile, il est recommandé de bien préparer tous les éléments. Entre autre, le montage à sec du maximum de pièces permet de vérifier si tout a été prévu, si les ajustements sont corrects et bien alignés (position des longerons dans les nervures, particulièrement). Ce montage à blanc, qui ne réclame aucune hâte puisque rien ne risque de sécher, permet de fignoler tel assemblage ou de poncer telle baguette afin qu'elle s'ajuste parfaitement.

Une construction impeccable demande cette précaution. Les avantages se feront sentir pour la présentation et par la facilité des réglages.

Le choix des baguettes que nous avons vu précédemment (partie plus lourde vers l'emplanture) doit être adopté, sur les Cacahuètes aux longerons, bords d'attaque et bords de fuite.

Le bord d'attaque est à sectionner dans un balsa tendre 2 X 2, ou balsa moyen 1,6 X 1,6, ou balsa moyen 3 X 1,2. La section du B.A. est choisie en fonction du profil utilisé. Un B.A. carré convient le plus souvent pour les profils classiques dont l'arrondi de l'avant se trouve situé plus haut que le plan de l'intrados du profil (figure 7).

fig.7

Pour certains profils creux, une baguette plate lui sera préférable (figure 8). Poncer l'arrondi avant la mise en place.

fig.8

Le longeron (ou les longerons) sera choisi carré s'il affleure l'extrados du profil. Cette construction est plus facile, le logement du longeron ne présentant pas de difficulté à la découpe des nervures.

D'autre part, le papier de recouvrement étant en contact avec cette baguette (attention de ne pas la coller en proéminence, cela ne ferait pas joli),

cette construction contribue à la solidité de l'aile. Une section en 2 X 2 balsa tendre, placée à 40 % de la corde, est correcte (figure 9). Un 1,5 X 1,5 balsa, assez dur, peut la remplacer, mais semble moins bon, car la raideur du 1,5 X 1,5 marquera plus le recouvrement entre les nervures, alors que le 2 X 2 tendre fléchira légèrement en épousant les côtes du papier.

fig.9

Pour les amateurs de belle finition, il vaut mieux noyer le longeron dans l'épaisseur des nervures (haut du longeron à environ 2 mm de l'extrados), on est ainsi sûr que le recouvrement sera parfait entre nervures.

Afin d'obtenir une construction plus rigide et plus solide, il est avantageux de choisir une section de longeron rectangulaire, posée verticalement. Un 4 X 1,5 moyen donne un très bon résultat une section 4 X 1, balsa moyen est légère et donne une meilleure solidité qu'un 2 X 2 noyé (figure 10). Dans l'aile trapézoïdale, le longeron peut être réduit de 1 mm en bout.

fig.10

Le bord de fuite est parfois, sur les plans, réalisé en 2 X 2 balsa. C'est simple à réaliser et cela donne un B. de F. rigide dans le plan vertical. Mais ce n'est ni, très esthétique, ni très aérodynamique. On adoptera préférablement un B. de F. triangulaire pris dans une baguette 4 X 1,5 poncée. Les constructeurs plus habiles et plus soigneux peuvent descendre à un 4 X 1,2 (poncé en pointe) pris dans la planche balsa moyen.

  http://peanut.scale.free.fr (c) 2003 Christophe TARDY - ctardy@online.fr