http://peanut.scale.free.fr Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §1
Outillage
Source
MRA 441 p.18,19
Auteur
René Jossien
Date
Août 1976
Parties
§1, §2, §3
Mise à jour
14/02/2003


mra
Le Saint

(voir mra 439-440)

Le Zéro en cachuète, construit par Paul Strina (MACNSE)

UN OUTILLAGE TRES REDUIT

La construction d'un Cacahuète nécessite l'usage d'un outillage très rudimentaire. Le débutant a donc peu de frais à engager, s'il est totalement démuni des éléments indispensables.

Le constructeur, et aussi dessinateur de son plan, peut utiliser le côté d'une petite planche à dessin de 400 mm X 300 mm pour le tracé (face qui restera impeccable), l'autre côté étant réservé à la construction, cette face pouvant recevoir les trous d'épingles. En vacances, en déplacement, ou si le modéliste ne dessine pas ses plans, il suffit d'une simple planchette (balsa 100/10 éventuellement) de 100 mm X 350 mm.

Pour construire, voici les outils et instruments absolument indispensables. Un réglet métallique de 25 à 30 cm pour vérifier les cotes et découper les baguettes et planches utilisées. Une boîte d'épingles, de préférence fines, afin de ne pas nécessiter un petit marteau et ne laisser que de petites empreintes sur la planche. Pour trancher le balsa, un couteau très affiné ou, mieux, une lame de rasoir, divisée à moitié, et dont la pointe, cassée en biseau, facilitera la coupe du balsa tout en ne déformant pas les baguettes obtenues (figure 2). L'arrière de cette demi-lame est entourée de deux tours de ruban adhésif afin d'éviter de se blesser. Deux petits pinceaux à poils souples sont utiles : l'un de petit diamètre de poils (0 2,5 environ) servira au collage du papier et à la décoration, l'autre, plus gros (0 6 à 8), sera utile à l'enduisage. Un tampon de coton hydrophile pourra être utilisé, en place du deuxième pinceau. Autre outillage absolument utile, le ponçoir, qui n'est autre qu'un bloc de bois dont la grande face est bien plane, et sur laquelle est collée une feuille de papier de verre 00 (Référence chez 3M très fin). Pour certain dégrossissage, on peut entourer provisoirement ce ponçoir d'une autre feuille de papier de verre au grain plus gros. Une paire de ciseaux, coupant bien de préférence, pour découper entre autres, les gabarits de carton et le papier d'entoilage, complète cette liste.

fig.2

QUELQUES OUTILS BIEN PRATIQUES

Ceci est l'outillage indispensable, pour commencer. Pour plus de commodité, on peut se procurer aussi une petite pince plate, une pince à bouts ronds (diam. 1 en bouts, diam. 5 à la base). Deux petites limes d'horlogerie : une queue de rat (0 3 environ) et une lime plate de section rectangulaire (1 X 6 mm), seront bien utiles pour ajuster les logements de longerons dans les nervures. Quelques petits forets se révèlent souvent nécessaires, disons trois de diam. 1, 2 et 3. Ajoutons, de fabrication maison (figure 3), quelques mèches de perçage de 0 0,5, 0,6 et 0,8. Réalisation facile : une longueur de 25 à 30 mm de CAP., limée à une extrémité en pointe aplatie (genre langue d'aspic) et dont l'autre bout est enroulé de plusieurs tours de papier, collé à la colle cellulosique, destiné à être serré dans le mandrin de la chignole (avec ce genre de mèche, le perçage dans le plastique demande de débourrer souvent afin d'éviter le collage de la matière sur la CAP).

fig.3

Enfin, il faut récupérer le plus possible de petites boîtes (plastiques, genre boîte de cinq parts de Boursin, par exemple). Elles seront très utiles pour ranger le petit outillage, les chutes de baguettes poncées, les tubes papier préparés d'avance, les petites pièces en cours de réalisation, les gabarits de profils, etc...

Ne pas négliger de faire soi-même, une pince (fig. 4), composée de deux morceaux de baguette 5 X 2, réunis par une charnière de tissu, pince très utile pour manipuler les petits morceaux de baguette sans les abîmer, et accéder à des endroits difficiles plus aisément.

fig.4
  http://peanut.scale.free.fr (c) 2003 Christophe TARDY - ctardy@online.fr