Peanut Scale by Christophe TARDY Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §2
Un plan bien choisi, suite
Source
MRA 440 p.8,9
Auteur
René Jossien
Date
Juillet 1976
Parties
§1, §2
Mise à jour
03/03/2003


mra Le Saint

Le Huntington de J.Laruelle (M.A.C.N.S.E.).         J.F. Frugoli nous présente son Kellner-Bechereau.

Ce bras de levier (rappelons qu'il sera mesuré du 1/4 de la corde moyenne de l'aile, au 1/4 de la corde moyenne du stabilo) devra Atre au minimum de 130 mm. Certains avions en possèdent un de 160 mm 'et mAme plus, mais alors gare ! Car si la construction arrière n'est pas très légère, ou si le moteur caoutchouc est tenu trop arrière, lors du centrage, Il faudra compenser ce couple (poids x BL) par du plomb à mettre au nez du modèle, d'où l'augmentation du poids total.

Le nez court sera à éviter, toujours à cause du centrage qu'II faut absolument respecter, et un nez court compromet cet équilibre, par la nécessité de lester à l'avant. Il sera toléré, de l'ordre de 30 mm (distance de la butée d'Mlice au bord d'attaque de l'aile), pour les avions anciens où la corde d'aile est souvent large et où la nécessité de figurer le moteur rotatif ou en étoile oblige à mettre le poids de ces décorations à l'avant. Pour les moteurs en ligne, nez plus lonq, de 40 mm au moins.

Côté aspect du modèle, nous conseillons l'usage de l'aile haute pour les débutants. Ensuite, Ils pourront faire leur choix sans trop s'occuper de ce détail. Une constatation, les ailes basses volent correctement en Cacahuètes, à condition d'avoir une quinzaine de mm de dièdre, et je ne serais pas étonné que cette formule permette de mieux régler les appareils, sous faible plafond.

LES BONS PROFILS D'AILE

Si le modéliste dessine lui-même son plan de Cacahuète, ou bien veut personnaliser le plan acheté. Il sera tenté de chatouiller le profil de l'aile (attention aux faux pas). La sagesse conseille l'usage de profils plan-convexe, comme c'est le cas sur de nombreux plans commerciaux. Pour les monoplans, un profil du genre P2 (figure 1) est recommandable avec une épaisseur de 10 à 12 % de la corde, la partie de l'extrados, la plus haute, se situant à 40 % de l'avant du profil. Voir aussi profils GOT. 426 (13 %) et N 60 (12 %) ; coordonnées sur MRA n° 158.

En biplan, afin de réduire un peu la trainée, on adoptera le même profil, mais un peu plus mince (épaisseur 7 à 10 %). Les haubans, réunissant les deux plans, compensant la perte de rigidité due à la moindre épaisseur des profils (figure 1 - P1). Voir profil NACA 4309 (épaisseur 9 %), MRA n° 158.

Pour gagner un peu de portance, on peut adapter un profil creux sur l'intrados, sans augmenter le cambré de l'extrados. Le dessin P3 (figure 1) semble correct à condition de ne pas creuser le profil de plus de 2 mm. Voir aussi profil Eiffel 400 (13 %) sur MRA 155.

Pour les avions, époque historique, dont les profils étalent très minces, la plus grande largeur de la corde permettra de se rapprocher de la forme P4 (figure 1) sans trop risquer la déformation de la voilure. Ne, pas dépasser 10 % de la corde, comme cambrure de l'extrados et s'assurer au moins 5, plutôt 6 % d'épaisseur de profil.

Au stabilisateur, beaucoup de modélistes et presque tous les plans ont opté pour la planche ou le profil plat (Intrados et extrados) avec nez arrondi et bord de fuite parfois aminci, le plus souvent sur le dessus (P5). C'est probablement la meilleure solution, mais dans ce domaine, nous manquons d'essais différents. Jossien, sur son Lénlngradec, a un profil plan convexe au stabllo, mals il fut étonné de devoir le caler très négativement pour voler (- 3° 30'); cela n'est-il donc pas un désavantage, un .. plan.. aurait peut-6tre été calé à - 0" 30 seulement. Nous attendons, sur ce point particulier, les essais d'autres modélistes ayant opté pour un plan-convexe au stabilo afin qu'ils nous donnent leurs impressions: leurs lettres sont attendues avec impatience, pour le profit de tous.

La dérive est, elle aussi, de construction plane. Un mince profil plan convexe ou dissymétrique ne réduirait-il pas quelques déformations, tout en accentuant le virage choisi? Point à revoir également.

Et comme dit notre ami Dubuc, .. C'est chouette, les Cacahuètes ! LE SAINT (A suivre).