Peanut Scale by Christophe TARDY Accueil - Sommaire - Liens
Site Français consacré aux modèles réduits d'avions à l'échelle Cacahuète - French site dedicated to Peanut Scale aircraft models.
Article - §1
Réflexions en vrac
Source
MRA 438 p.10,11
Auteur
Antoine Galichet
Date
Octobre 1976
Parties
§1, §2
Mise à jour
22/11/2002


mra

CACAHUETES

Concours du 28 Mars, organisé par le P.A.M. Les Mureaux

REFLEXIONS EN VRAC

Ce fut un grand succès : 81 modèles engagés contre 48 l'an dernier. Ce fut aussi un succès sur le plan de la qualité. Antenne 2 a filmé et interviewé toute la journée (émission du mercredi 28 avril (1). Les jeunes étaient nombreux (25 modèles présentés).

Le règlement était le suivant : Addition des points du statique et des vols.

Le concours

A) Statique cadets : construction de 0 à 5 ; aspect général de 0 à 5.

B) Statique séniors exactitude de 0 à 5 ; construction de 0 à 5 ; originalité du choix 0 à 5 ; décoration de 0 à 5.

C) Classement des vols, cadets et seniors.

- 1 faux départ admis, 5" maxi par vol,

- 4 vols dont les 3 meilleurs sont retenus,

- 1 vol avec décollage obligatoire d'une table. Sinon, les 3 vols compteront,

- le modèle sera jugé en statique en ordre de vol,

- seuls les modèles ayant volé au moins 15" au total seront classés.

Cette dernière clause a bouleversé le classement et a fortement limité la liste des classés, Certains modèles très beaux mais parfois lourds et peu réglés ayant été éliminés.

Il est certain que le choix du modèle est important. Un modèle très original, très joli, bref qui plaira au jury, sera peut-être impossible à faire voler. Le règlement ne favorise pas non plus le choix inverse. Nous voulons éviter ce qui se passe en Angleterre, C'est-à-dire voir toujours le même type d'appareil triompher. Généralement des monoplans à aile haute, très simples, faciles à réaliser parfaitement et qui feraient croire que le constructeur du vrai avait pensé aux amateurs de cacahuètes!

Ce concours a prouvé que l'utilisation d'un gymnase standard pouvait suffire, 'Bien sûr, certains modèles un peu nerveux ont eu quelques velléités avec les éclairages suspendus su plafond. Une telle manifestation peut donc se produire n'importe où, au sein des établissements scolaires, pourvu qu'un gymnase soit libre un dimanche de temps à autre.

La diversité des modèles était grande. Il y avait mème un canard qui n'a malheureusement pas volé, faute de mise au point. (Santos Dumont 14 bis d'Ambroso). Le premier au classement statique était, Comme l'an dernier, Pelletier 'et son Fokker E III, éliminé pour ses vols trop faibles. En statique, sont premiers ex-aequo Galichet et Piller.

Le vainqueur René Jossien présente ses prix et son modèle. Un Peyret Taupin (plan MRA). Vue de quelques modèles. Le tourne-gomme électrique employé par une majorité de concurrents.
(photos G. Chaulet et R. Jossien)


Au classement général senior, Jossien est 1er et non pas 2ème comme proclamé à la fin du concours. Nous le prions de bien vouloir nous excuser. Son modèle dont le choix manquait peut-être un peu d'originalité en avait au moins une sur le plan technique : un multiplicateur de fabrication maison et qui a rempli son office puisqu'il s réalisé le meilleur vol du concours, 45".

Remarqués aussi les modèles de l'équipe Delcroix-piller. Seul Piller a pu se classer. Gare à eux l'année prochaine. Un coup de chapeau aussi à l'équipe de Fruqoli et à Pouliquen qui se sont déplacés du Midi!

Nous remercions la dynamique équipe des Mureaux qui nous a prêté sa salle et participé à la remise des prix le jury était composé aux 3/4 de membres de clubs amis : Olard et Guilloteau (A.C.P.T.), Eraro (Mandres), Landeau (P.A.M.).

A l'année prochaine.     A.G.

Les modèles vainqueurs, cadet et senior, seront présentés très prochainement dans le M.R.A.


LE MOT DU VAINQUEUR,

Ça y est - l'épreuve (et c'en est une pour les nerfs d'un revenant au modèle réduit, et qui en est à son premier Peanut) est terminée. Pour le vol avec décollage, j'ai prudemment remonté à 75 % et utilisé le multiplicateur qui donne un vol plus court à cause du remontage réduit mais plus régulier. Mon modèle pèse 10,3 g et 0,5 g de plus avec le multiplicateur. Dommage que les lampadaires nous obligeaient à voler en-dessous de nos possibilités. Ma chigniole a un rapport de 27, et je remontais à 28 tours au lieu des 35 possibles, car le matin, aux essais, j'avais eu des ennuis. Heureusement, ma canne à pèche était là et elle a aussi dépanné une dizaine de concurrents l'aprèsmidi. La péche au secours du modélisme!!
René Jossien

NB : Le classement n'a pas été reproduit.